Passer au contenu

TINA / Séparation / Paris Sous Les Bombes

2013- 2020. Le DuQ

« TINA (There Is No Alternative) / Séparation / PSLB (Paris Sous Les Bombes) » est un projet artistique, transgressif, poétique, non violent, de mise en garde. L’auteur y invite aux changements des mentalités et des sociétés.

Débutée en 2013, c’est une tentative visuelle photo/graphique de réflexion sur les « pouvoirs », inspirée de la théorie de la séparation des pouvoirs (législatif, exécutif et judiciaire) de Montesquieu, développée dans « De l’Esprit des Lois ».

Vous trouverez l’intégralité du texte à la fin de cette page.

.

Le Palais de l’Elysée/TINA/There Is No Alternative/Séparation/2015/Paris

.

Notre Dame/TINA/There Is No Alternative/Séparation/2014/Paris

.

La Défense/TINA/There Is No Alternative/Séparation/2019/Paris

.

Coeur Défense/TINA/There Is No Alternative/Séparation/2018/Paris

.

Prison de la Santé/TINA/There Is No Alternative/Séparation/2017/Paris

.

The Shard/TINA/There Is No Alternative/Séparation/2019/London

.

The Gherkin/TINA/There Is No Alternative/Séparation/2019/London

.

Walkie Talkie Building/TINA/There Is No Alternative/Séparation/2019/London

.

Gasometer/Keep it in the ground, or dying with/TINA/There Is No Alternative/Séparation/2019/London

.

St Pancras Renaissance Hotel /TINA /There Is No Alternative/Séparation/2019 /London

.

«Musée du Louvre/Séparation/Marché de lard»

Tirage encres pigmentaires sur papier photographique Baryté. Œuvre unique découpée à la main à partir de deux photographies identiques. Signée. Photographie – 2013. Transformation – 2015. 52 x 42 x 3 cm. Encadrée, sous verre. Collection particulière-London.

.

Palais de l’Elysée/Palais de l’Alizé/TINA/There Is No Alternative/Séparation

Tirage encres pigmentaires sur papier photographique Baryté. Œuvre unique découpée à la main à partir de deux photographies identiques. Signée. Photographie – 2013. Transformation – 2017. 52 x 42 x 3 cm. Encadrée, sous verre.

.

«Trafalgar Square/TINA/There Is No Alternative/Séparation»

Tirage encres pigmentaires sur papier photographique Baryté. Œuvre unique découpée à la main à partir de deux photographies identiques. Signée. Photographie et transformation de 2018. 52 x 42 x 3 cm. Encadrée, sous verre.

.

« Palais de l’Elysée/TINA/There Is No Alternative/Séparation » : 150 x 110 x 3 cm

Tirage encres pigmentaires sur papier photographique mat. Œuvre unique découpée à la main à partir de deux photographies moyen format numériques identiques. Signée. Photographie – 2013. Transformation – 2018 à 2019. Encadrée, sous verre plexiglass anti-reflet.

.

« Palais de l’Elysée/TINA/There Is No Alternative/Séparation » : 150 x 110 x 3 cm

Tirage encres pigmentaires sur papier photographique mat. Œuvre unique découpée à la main à partir de deux photographies moyen format numériques identiques. Signée. Photographie de 2013. Transformation de 2018 à 2019. Encadrée, sous verre plexi anti-reflet.

.

« Palais de l’Elysée/TINA/There Is No Alternative/Séparation » : 150 x 110 x 3 cm

Tirage encres pigmentaires sur papier photographique mat. Œuvre unique découpée à la main à partir de deux photographies moyen format numériques identiques. Signée. Photographie de 2013. Transformation de 2018 à 2019. Encadrée, sous verre plexi anti-reflet.

.

« Palais de l’Elysée/TINA/There Is No Alternative/Séparation » : 150 x 110 x 3 cm

Tirage encres pigmentaires sur papier photographique mat. Œuvre unique découpée à la main à partir de deux photographies moyen format numériques identiques. Signée. Photographie de 2013. Transformation de 2018 à 2019. Encadrée, sous verre plexi anti-reflet.

.

« Tour Total/TINA/There Is No Alternative/Séparation »

Tirage encres pigmentaires sur papier photographique Baryté. Œuvre unique découpée à la main à partir de deux photographies identiques. Signée. Photographie de 2018. Transformation en 2018. 52 x 42 x 3 cm, encadrée, sous verre.

.

PSLB III (Paris Sous Les Bombes)/Novembre 2017/Ménilmontant/Paris

Le DuQ et Hydrane

.

PSLB III (Paris Sous Les Bombes)/Novembre 2017/Ménilmontant/Paris

Le DuQ et Hydrane

.

PSLB III (Paris Sous Les Bombes)/Novembre 2017/Ménilmontant/Paris

Le DuQ, Hydrane et Codex Urbanus

.

PSLB III (Paris Sous Les Bombes)/Novembre 2017/Ménilmontant/Paris

Le DuQ, Codex Urbanus et Anne Laure Maison

.

PSLB III (Paris Sous Les Bombes)/Novembre 2017/Ménilmontant/Paris

Le DuQ et Stoul

.

PSLB III (Paris Sous Les Bombes)/Novembre 2017/Ménilmontant/Paris

Le DuQ et Jeanjerome

.

PSLB III (Paris Sous Les Bombes)/Novembre 2017/Ménilmontant/Paris

Le DuQ, Jeanjerome et Dugudus

.

PSLB III (Paris Sous Les Bombes)/Novembre 2017/Ménilmontant/Paris

Le DuQ, Skio et Stew

.

PSLB III (Paris Sous Les Bombes)/Novembre 2017/Ménilmontant/Paris

Le DuQ et Stew

.

PSLB II (Paris Sous Les Bombes)/Juin 2014/Gare du Nord/Paris

Oeuvre collective du public et des artistes

.

PSLB II (Paris Sous Les Bombes)/Juin 2014/Gare du Nord/Paris

Le DuQ et Colorz

.

PSLB II (Paris Sous Les Bombes)/Juin 2014/Gare du Nord/Paris

Le DuQ et Artof Popov

.

PSLB II (Paris Sous Les Bombes)/Juin 2014/Gare du Nord/Paris

Le DuQ et Gregos

.

PSLB II (Paris Sous Les Bombes)/Juin 2014/Gare du Nord/Paris

Le DuQ et Gregos

.

PSLB II (Paris Sous Les Bombes)/Juin 2014/Gare du Nord/Paris

Le DuQ et Esiro

.

PSLB II (Paris Sous Les Bombes)/Juin 2014/Gare du Nord/Paris

Le DuQ et Jeanjerome

.

PSLB II (Paris Sous Les Bombes)/Juin 2014/Gare du Nord/Paris

Le DuQ et Astro

.

PSLB II (Paris Sous Les Bombes)/Juin 2014/Gare du Nord/Paris

Le DuQ et Codex Urbanus

.

PSLB II (Paris Sous Les Bombes)/Juin 2014/Gare du Nord/Paris

Le DuQ et Synicom

.

PSLB II (Paris Sous Les Bombes)/Juin 2014/Gare du Nord/Paris

Le DuQ et Synicom

.

PSLB II (Paris Sous Les Bombes)/Juin 2014/Gare du Nord/Paris

Le DuQ et Kanos

.

PSLB II (Paris Sous Les Bombes)/Juin 2014/Gare du Nord/Paris

Le DuQ et Luizer

.

PSLB II (Paris Sous Les Bombes)/Juin 2014/Gare du Nord/Paris

Le DuQ et Grem

.

PSLB II (Paris Sous Les Bombes)/Juin 2014/Gare du Nord/Paris

Le DuQ et Mosko

.

PSLB II (Paris Sous Les Bombes)/Juin 2014/Gare du Nord/Paris

Le DuQ et Sack

.

PSLB II (Paris Sous Les Bombes)/Juin 2014/Gare du Nord/Paris

Le DuQ et Mg La Bomba. Collection particulière. France

.

PSLB II (Paris Sous Les Bombes)/Juin 2014/Gare du Nord/Paris

Le DuQ et Maxime Merchez

.

PSLB II (Paris Sous Les Bombes)/Juin 2014/Gare du Nord/Paris

Le DuQ et Shadee K

.

PSLB I (Paris Sous Les Bombes)/Février 2013/Gare du Nord/Paris

Le DuQ et Da Cruz

.

PSLB I (Paris Sous Les Bombes)/Février 2013/Gare du Nord/Paris

Le DuQ et Acet

.

PSLB I (Paris Sous Les Bombes)/Février 2013/Gare du Nord/Paris

Le DuQ et Yann Cosic

.

PSLB I (Paris Sous Les Bombes)/Février 2013/Gare du Nord/Paris

Le DuQ et Tchug

.

PSLB I (Paris Sous Les Bombes)/Février 2013/Gare du Nord/Paris

Le DuQ et Kräsh 2

.

PSLB I (Paris Sous Les Bombes)/Février 2013/Gare du Nord/Paris

Le DuQ et Kouka

.

PSLB I (Paris Sous Les Bombes)/Février 2013/Gare du Nord/Paris

Le DuQ et Kongo

.

PSLB I (Paris Sous Les Bombes)/Février 2013/Gare du Nord/Paris

Le DuQ et Kashink

.

PSLB I (Paris Sous Les Bombes)/Février 2013/Gare du Nord/Paris

Le DuQ et JBC

.

PSLB I (Paris Sous Les Bombes)/Février 2013/Gare du Nord/Paris

Le DuQ et Marko 93

.

PSLB I (Paris Sous Les Bombes)/Février 2013/Gare du Nord/Paris

Le DuQ et Sack

.

PSLB I (Paris Sous Les Bombes)/Février 2013/Gare du Nord/Paris

Le DuQ et Skio

.

PSLB I (Paris Sous Les Bombes)/Février 2013/Gare du Nord/Paris

Le DuQ et Stoul

.

PSLB I (Paris Sous Les Bombes)/Février 2013/Gare du Nord/Paris

Le DuQ et Deuz

.

PSLB III (Paris Sous Les Bombes)/Novembre 2017/Gare du Nord/Paris

Le DuQ et Stoul

.

PSLB I (Paris Sous Les Bombes)/Février 2013/Gare du Nord/Paris

Le DuQ et Stix

.

PSLB II (Paris Sous Les Bombes)/Juin 2014/Gare du Nord/Paris

Le DuQ et Kräsh 2

.

« TINA / Séparation / PSLB » 2013-2020-Le DuQ

« TINA / Séparation / PSLB » est un projet poétique d’appel au changement des mentalités et des sociétés. Débutée en 2013, c’est une tentative visuelle photographique de réflexion sur les «Pouvoirs», inspirée de la théorie de la séparation des pouvoirs (législatif, exécutif et judiciaire) de Montesquieu, développée dans «De l’Esprit des Lois». À cette théorie, il convient d’ajouter le rôle considérable et amplificateur, joué à notre époque par les médias, les multinationales et la haute finance.

Le DuQ transforme des photographies d’institutions, de monuments parisiens et londoniens, par découpage numérique, ou encore en découpage manuel sur tirages photographique (œuvres uniques). L’auteur a ainsi choisi de combiner deux techniques différentes, matérialisant un trait d’union entre des temps anciens (analogiques), le 20ème siècle, et des temps nouveaux (numériques), le 21ème. 

Ces images, destinées dès l’origine à être transformées, ont été prises avec un moyen format numérique en 2013 pour Paris et en 2018 pour Londres.

Ces bâtiments en morcellement, évoquent les éléments fondamentaux qui composent notre univers. C’est l’appel vers un trou noir, l’espace versus la Terre (les éléments organiques et la présence humaine y étant peu présent).

«[…] car tu es poussière et tu retourneras en poussière», Génèse 3.19.

Le DuQ utilise cette citation pour mettre en rapport les modes de gouvernance des organisations humaines et les lois immuables de la nature. Tout n’est que recommencement.

Cette élévation d’amas de poussière vers un big bang imaginaire est un rêve utopique de «révolution des pensées», nécessaire à la sauvegarde du monde, face au réchauffement climatique, à la 6ème extinction de masse et à la montée des inégalités.

L’aspect éthéré que l’auteur confère à ces images se veut une allégorie de ces changements. Ces bâtiments paraissant indestructibles s’avèrent finalement d’une fragilité imperceptible, à l’instar des humains. Le DuQ tente ainsi de dévoiler une des multiples possibilités de repenser notre monde. 

Dans une société si complexe, et inter-connectée, le sentiment d’impuissance prime. Mais dès qu’un grain de sable survient, l’expression: «Le Colosse aux pieds d’argile» prend tout son sens. La période de pandémie actuelle et les conséquences qu’elle va irrémédiablement entraîner en est l’exemple.

«TINA / Séparation », catharsis artistique, traduit la nécessité d’un changement de société et d’un nécessaire contrôle plus démocratique des citoyens sur les acteurs publiques et privés.

La concentration des pouvoirs financiers et médiatiques des multinationales, s’accompagnant parallèlement d’une diminution des contre-pouvoirs historiques (art, presse, culture. syndicats…), pose un problème majeur au processus démocratique. Escortée, comme cela était prévisible, des dérives autoritaires observées cette dernière décennie. Tout cela laisse présager une recrudescence des violences à l’échelle planétaire.

Notre apathie collective ainsi que notre mode de vie basé sur la sur-consommation sont tout autant responsables que les élites au pouvoir que nous fustigeons. En vérité, le gigantisme, la mégalomanie, la corruption, l’ignorance, et l’égoïsme désagrègent notre monde.

«Science sans conscience n’est que ruine de l’âme» écrivait déjà François Rabelais au 15ème siècle. 

Nous aurions mieux fait de l’écouter …

«Les Pouvoirs sans contrôle ne sont que ruines du monde»?

Le contexte actuel, propice à la réflexion, devrait inciter le plus grand nombre à opérer davantage de remises en question, tant individuelles que collectives. Plus largement, cette invitation s’étend à tous les citoyens du monde.

Le DuQ 2011-2020